à la Une

Un peu d’histoire

Genèse du projet REmote de ses premiers germes à nos jours.

Publicités

La genèse

L’idée d’une télécommande ultime est ancienne, et d’autres s’y sont attachés avant moi, d’ailleurs, je ne prétends pas que ma solution soit la meilleure : c’est avant tout celle qui me convient, et qui correspond surtout à mes capacités techniques, en terme de réalisation.

Continuer à lire … « Un peu d’histoire »

Encore quelques nouveautés

Même si je ne suis pas très prolifique, j’ai apporté quelques améliorations notables:

  • prise en compte de toutes les commandes HDMI-CEC standard (UserControl Codes)
  • il est désormais possible de définir un appareil HDMI-CEC (en plus d’Infrarouge ou http, disposant par défaut de toutes les commandes HDMI-CEC standard).
  • la gestion de commandes HDMI-CEC gère l’appui-relâché avec répétition automatique au delà du délai maximum de 500 ms défini par la norme CEC
  • le serveur n’est plus une application console. Il affiche optionnellement les commandes reçue, et indique l’activité via des voyants.
  • il est possible de lancer une application sur le serveur (par exemple le clavier virtuel).
  • support partiel du copier-coller dans l’éditeur de panneaux.

J’avais dans l’idée de pouvoir commander le clavier du serveur directement depuis l’application de télécommande, mais cela implique des considération de sécurité (signer l’application, etc…) qui vont au delà du temps que je peux y consacrer malheureusement.

Bientôt je mettrai de nouvelles captures d’écran.

Quelques nouveautés

Le développement avance au grès de mes disponibilités, donc assez lentement, toutefois, les nouveautés notables sont les suivantes:

  • La communication socket avec le serveur se fait désormais en UDP, plutôt qu’en TCP, en vue d’obtenir une plus grande vitesse de transmission
  • Il est désormais possible de commander la souris de l’ordinateur serveur depuis l’application de télécommande. C’est notamment utilise si cet ordinateur est connecté à votre télé.
  • Les pages HTML générées pour le contrôle depuis un navigateur Web gèrent désormais les appuis longs, afin de répéter automatiquement les actions. Si cela fonctionne très bien depuis Safari/iOS, il reste encore des améliorations à apporter pour une compatibilité avec un plus grand nombre de navigateurs.

De nombreuses autres améliorations ont été apportées afin de garantir une plus grande stabilité et un meilleur confort d’utilisation.

Les axes d’amélioration principaux à venir concernent

  • RemoteEditor:
    • compléter les possibilités d’édition, notamment généraliser la gestion du copier/coller.
    • Replacer les propriétés de l’objet en cours d’édition dans la fenêtre principale. Avoir une fenêtre séparée n’apporte pas grand chose en termes d’ergonomie et complexifie le développement.
    • Refondre la gestion des notifications des modifications dans l’application, afin d’en simplifier l’écriture, et améliorer les performances d’affichage.
    • Améliorer l’export des page HTML pour supporter plus de navigateurs.
  • RemoteServer
    • Passer le serveur en service windows
    • Eventuellement assortir le service d’une application de surveillance dans le Systray Windows
  • Remote
    • Améliorer la stabilité en cas de perte de connexion.
  • Plus généralement
    • Repenser le support du CEC et de la souris pour une gestion plus normalisée des différents types de commandes